Guide des collines roses de la région de Cordoba

83223548_636233773807917_3624706601140617216_n

La région de Cordoba est une région de collines. Elles s’appellent des « sierra », et elles ont la particularité d’être d’une couleur ocre, qui paraît rose à plusieurs moments de la journée. Je suis partie pour un trek dans les montagnes du côté du fleuve Mina Clavero, un fleuve dans lequel se forment de petites piscines d’eau fraîche (certes, mais il fait 35° alors ça fait du bien). Les Argentins adorent cette destination estivale et ils aiment s’y retrouver en famille loin du tumulte de Buenos Aires. Ici, pas de vol, pas de violence, juste les vacances, le fernet et la farniente. Petit guide aujourd’hui, de la région de Cordoba.

Voir cette publication sur Instagram

Dernière photo de Mina Clavero 📸… et changement de décor ! Fini les 🌵🐸🦎 et retour à un autre type de jungle 🏙️ ! I really liked the vibe in Córdoba, it’s so chill and very hippie, I’m so glad I could see a very big lizard, frogs, stars, pink mountains, and amazing rivers ⛰️🌵👍 Me encanto Córdoba, la onda del lugar y la vibra de la gente. Ojalá podría volver algún día! Ahora bien bien quemada es tiempo de volver a la ciudad! 🌞🌞🌞 #minaclavero #nonocordoba #cordoba #argentina #argentine #travel #voyage #viaje #slow #tourdumonde #aroundtheworld #huaweiphotography #verano #summer #sunburn #enjoy #enjoylittlemoments

Une publication partagée par The world’s slowest journey (@aventures_nomades) le

Ici la vie est très simple… Pas d’horaire ni de rush… On se laisse emporter tout bêtement par les vibrations de la terre lorsque gronde la tempête, la rivière ou le sol. Ici c’est sans prise de tête. Le temps t’appartient et tu en fais ce que tu veux. Reconnecter avec la nature. Courrir le long de la rivière. Boire un maté… Lâcher prise… Vivre lentement… Partir à la découverte de quelquechose de nouveau… Respirer à pleins poumons.

Cordoba, c’est où?

On accède à la région de différentes façons. Rapide guide explicatif pour rejoindre Cordoba et ses différents points d’intérêt.

Le carré à droite c’est Buenos Aires. Merci wikipedia

En voiture, ce sont 9h de route depuis la capitale Argentine. C’est ce que fait la majeure partie de la population mais la location de voiture est chère et si vous êtes en vacance en Argentine il y a peu de chances pour que vous choisissiez cette option.

En train, comptez 13h pour atteindre la capitale de la région, Cordoba, ensuite il faudra vous déplacer en bus jusqu’à votre destination, on en parle juste en dessous.

Enfin, la dernière solution, très européenne, mais qui commence à vraiment valoir la peine en amérique latine, c’est de se rendre à Cordoba en avion, via un vol de « cabotage », c’est à dire, low-cost qui vole bas. Comptez 5000 pesos un aller-retour (2020 – 65€). Les Argentins n’utilisent que très peu cette option car ils lui préfèrent les 9h de route, c’est tout bénéf’ pour nous ! Je vous laisse chercher par ici des vols intéressants (Flybondi) si ça vous intéresse et je vous donne par là quelques trucs pour payer moins cher vos vols.

Une fois dans la ville de Cordoba, il vous suffit de rejoindre en AEROBUS (gratuit) la station de bus (ancienne et nouvelle au même endroit), qui est IMMENSE (sachez-le). Trouvez la compagnie avec le voyage qui vous intéresse, n’hésitez pas à demander aux Cordovais qui sont sur place, ils sauront vous renseigner. Ce sont les meilleurs guide s de Cordoba.

Pour ma part, je pars en direction de Mina Clavero : pour 500 pesos (2020-6€), je trouve un ticket avec Sierra Bus, il existe aussi Panaholma (guichets numéro 7 et 8). C’est alors parti pour 3h de virages dans la montagne, la route a été refaite et on peut admirer tranquillement le paysage et voir les Condors planer au dessus de la Sierra.

Le fernet et le maté

Ici on boit du Fernet, c’est une sorte d’alcool de plante, italien. Avec du coca, et beaucoup de glaçons. Dans des verres en métal.

Ici on boit du maté. C’est une plante. Séchée. Avec de l’eau chaude. Que l’on boit avec une paille en métal, et qu’on passe à son voisin. Pas de distinction de classe sociale : tout argentin boit du maté.

Alors j’imagine que la combinaison métal-plante, un peu comme dans Pokémon doit faire un sacré mélange. Je dirais même que c’est un mélange détonnant après quelques jours d’utilisation…

La rivière

Des rivières et des chutes d’eau se forment dans la descente de la montagne, puis en été, ces rivières sont asséchées une fois au sol par la chaleur de la pierre. C’est donc l’endroit idéal pour se prélasser : l’eau est entre 20 et 22°c de novembre à mai (18 en hiver). Quand éclate un orage, une sirène retentit : tout le monde hors de l’eau car le niveau de la rivière remonte de façon assez brusque. Bon de toute façon, vous savez déjà qu’on évite de se baigner quand il y a de l’orage, mais je le reprécise quand même.

Autour de la rivière, du sable, et des rochers, des argentins qui boivent l’une des deux boissons mentionnées plus haut, des enfants qui jouent, des chiens qui se baignent : pas de règle ou de garde côte, il suffit de respecter son prochain…

Mes deux rivières préférées : Nono et Nido de Aguila.

La Sierra

C’est parti pour un trek dans la montagne ! à la découverte des cactus et si possible après 17h pour ne pas brûler vif. J’ai pu en profiter pour une séance de yoga au sommet, entourée par les cris des oiseaux et des grillons : une superbe expérience pour se reconnecter à la nature..

On croise pas mal de jeunes hippies qui font de l’auto-stop, et quelques petits villages qui présentent de l’artisanat, une ambiance super hippie, qui me plaît beaucoup.

On entre dans les Oliveraies, on goûte les huiles d’olives produites dans la région, le plus connu s’appelant Traslasierra, comme la région. Quelques bières artisanales ici aussi !

Le village

Chaque village s’organise autour d’un centre, avec des stands d’artisanat, de nourriture… Mon préféré : Villa de Las Rosas : yuuuum on a jamais aussi bien mangé pour aussi peu cher ! J’ai mangé une hampe au Disque (c’est à dire cuisiné avec des oignons dans un disque de fonte) …

Pas mal de magasins de glace, d’alfajores (gateau au dulce de leche), de pancho (hot dog)… Et selon la ville : un casino ou un espace de jeux d’arcades, style années 90, que les argentins adorent.

Après cette semaine hors du temps, je n’ai qu’une hâte, c’est de retourner à Cordoba ! Ce guide vous a-t-il plu ? Êtes vous déjà allés à Cordoba ? Aimeriez-vous y aller ? Suivez les aventures nomades sur Insta, Facebook, et ici !

2 commentaires

What do you think?

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

English EN French FR Spanish ES
%d blogueurs aiment cette page :