Étudier dans un pays étranger

Erasmus, que du bonus.

J’avais été intriguée par le film L’Auberge Espagnole de Klapish quand j’étais petite, mais je n’ai pu réellement le comprendre, qu’une fois revenue d’Erasmus. Erasmus, c’est un échange entre deux universités, la possibilité d’aller étudier à l’étranger, pendant qu’une place (la tienne) est offerte à un étudiant étranger. Cette expérience est un véritable tremplin.

Que tu sois timide, extraverti, studieux, fêtard, en quête de voyages, intrigué de culture, voulant améliorer ou apprendre une langue, toutes les personnalités et toutes les raisons sont bonnes pour partir six mois ou un an. Ton université a au moins quelques places dans ses pays partenaires : renseigne toi, et pars !

Sortir de sa zone de confort

Lorsque la décision est prise et que l’on arrive en Erasmus, on fait face à deux problèmes : il faut manger. Il faut un toit.

Pour manger, il faut prendre son courage à deux mains et bredouiller les 3 phrases d’anglais dont on se souvient. « Give me a sandwich ». Et puis petit à petit on s’adapte… On s’habitue… Et puis un jour, on est capable de pouvoir commander à manger, et puis aussi d’autres choses, on peut demander son chemin dans la rue, on peut suivre des visites touristiques!

Ensuite pour se loger, je te donne ici quelques liens utiles. Sinon entres en contact avec l’ESN de l’établissement dans lequel tu vas, ils ont beaucoup d’offres avec des propriétaires sûrs, et peuvent t’aider.

Et puis, il va t’arriver pas mal d’aventures. C’est sortir de sa zone de confort. Mais ça laisse les plus beaux souvenirs. Il m’est arrivé de manquer un bus de l’autre côté de la frontière grecque à 2h du matin, et de quand même rentrer chez moi avant les cours : je te raconte ! Ou alors quand on a trouvé un pote endormi sur les marches de la cantine au petit matin : je te raconte pas!

Les bénéfices d’Erasmus sont immenses, non seulement tu apprends à te débrouiller seul, à lier tes propres amitiés, à découvrir les cultures d’autres européens, à faire des erreurs, mais aussi par la suite, améliore ton anglais, affine tes projets d’avenir, te rends plus Européen et conscient du vivre-ensemble européen.

Comment financer mon Erasmus ?

La bourse Erasmus+, est évaluée en fonction du pays dans lequel tu vas, c’est un bonus que tu ajoutes au budget que tu as actuellement, tu peux compter entre 50 et 200€ par mois. Donc si tu payais ton appart 250€ et que tu vis avec 250 de plus, ton budget est déjà de 500€, or trouver un appart’ à l’étranger, c’est souvent moins cher qu’en France. Parfois c’est ton université qui s’occupe de la bourse, parfois c’est toi, vérifie-le bien afin qu’elle te revienne. On ne peut y avoir droit qu’une seule fois.

Trouve un petit boulot. Le nombre d’heures par semaine à l’université étrangère dépasse rarement les 25. Si tu es un peu court dans ton budget, rien ne t’empêche d’ajouter des épinards dans ton beurre en travaillant un peu en dehors. Donner des classes de français, travailler dans un restaurant (je t’explique ici en quoi c’est une excellente idée pour voyager) ou garder des enfants : il y a toujours quelque chose à faire !

Quelques vidéos de mes amis pendant Erasmus à Thessalonique,

pour vous donner une idée de ce que représente Erasmus.

2 commentaires

What do you think?

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

English EN French FR Spanish ES
%d blogueurs aiment cette page :