Comment choisir le bon sac à dos de voyage?

IMG_20181128_100615

Impossible de concevoir voyager pendant 5 mois avec une valise à la main, des souvenirs douloureux de voir ces pauvres japonnaises arriver à Dubrovnik avec leurs deux valises plus grosses qu’elles et devoir grimper toutes les marches pour arriver à l’Hostel. C’est donc avec évidence que nous avons choisi de partir la maison sur le dos ! Cependant, il fallait bien choisir notre matériel, et voici quelques conseils que je peux donner à ceux qui tenteront l’aventure à leur tour !

Pour mon sac à dos, j’ai dû penser deux contraintes que j’avais déjà vécues par le passé : pouvoir y mettre absolument tout et qu’il soit léger à porter, un petit dos sur un petit 1m50 – faudrait pas qu’il s’abîme. Après quelques recherches, j’ai choisi le sac à dos de Decathlon, Forclaz 50‘.

Les Plus

  • Il passe dans la cabine d’un avion, et possède un capuchon qui se transforme en sac bandoulière à 3 poches intérieures. Déjà deux points bonus.
  • Le gros avantage de ce sac à dos, c’est qu’il s’ouvre entièrement, comme une valise, pas besoin de fouiller et désordonner l’intérieur pour y trouver une petite culotte.
  • Les poches !
  1. Accessible de l’intérieur ou de l’extérieur, une poche assez grande pour y mettre un matelas, un oreiller et une couverture, le tout roulé convenablement.
  2. Il reste ensuite plus d’une demie valise pour y mettre des habits, et là c’est comme une valise normale, des lanières compressant le tout pour y avoir plus de place.
  3. Sur les cotés à l’intérieur, deux poches assez larges, j’ai choisi d’y mettre d’un coté les sous-vêtements, de l’autre les câbles et le matériel électronique.
  4. Sur l’autre face, une poche à ordinateur : protégé à l’arrière par le dos du sac.
  5. De l’autre côté, cinq à six poches extérieures, pour y mettre tout ce qui ne rentre pas dans le sac : livres, maillot de bain, serviettes, écharpes…
    Bref,tout y rentre sans que le sac paraisse gonflé, et le poids est parfaitement réparti.
  • Une fois fermé, un dos hyper confortable, prévu pour les corpulences féminines, et qui fait reposer le poids sur les hanches et non sur les épaules.
  • Et toute cette merveille de technologie, pour #80€ seulement, quand, lorsqu’il y a 5 ans, on achetait un sac beaucoup plus basique pour le double.
    Bref, cet investissement est hyper recommandable, et je le conseille vivement aux autres voyageuses.

Les moins

  • C’est un 50L, c’était mon choix pour qu’il passe dans la cabine, mais n’essayez pas d’y faire rentrer la tente…

Alors bien sûr, quand on a essayé le même modèle mais pour homme sur Marcelo, le résultat n’a pas du tout été le même. En effet, le modèle homme taille très petit, et Marcelo plutôt du genre grand gaillard. On a donc du trouver un sac à dos adapté à son large dos. On a opté après de nombreuses recherches, et les conseils très avisés de Gil à Intersport, pour un Osprey Aether Anti-Gravity 70′. Bien sûr on ne l’a pas acheté en magasin, car la magie de l’internet a fait qu’on a trouvé ce même sac pour 50€ de moins sur internet, il nous a tout de même coûté 180€, mais messieurs, si vous êtes grands, il faut ce qu’il faut.

Les plus

  • Ce sac à dos est le résultat de la technologie « anti-gravité », qui devient à la mode ces derniers temps. C’est bien simple, avec 15kg sur le dos, on ne sent pas ce sac, et on peut courir, et marcher des kilomètres sans sentir le moindre poids. En effet le sac est posé sur un rail coulissant (fait d’un métal léger!) et sur des ressorts, qui fait que le sac accompagne le pas et ne pèse rien.
  • Le sac en lui même est super bien fait, le dos est en une seule pièce, reposant tout le poids sur les hanches.
  • Il possède quelques 5 poches extérieures, dans une matière élastique, qui donne l’impression qu’on pourrait toujours y glisser encore quelque chose. S’il ne s’ouvre pas entièrement comme le Forclaz, il est cependant divisé en trois espaces, l’un en haut pour les habits, le deuxième qui peut se sangler à la taille qu’on désire (nous y avons mis la #cuisinière, les câbles…), et une troisième en bas, où il peut ranger rien de moins qu’une tente, un matelas et un oreiller.

Les moins

  • Il possède également une sacoche dé-clipsable pour en faire un sac bandoulière, cependant les sangles n’étaient pas fournies, et il a dû le bricoler lui-même.
  • Il ne passe pas en bagage cabine.

10 commentaires

  1. Simply wish to say your article is as surprising.
    The clarity on your put up is just cool and that i could assume
    you’re knowledgeable on this subject. Fine along with your permission let me to clutch your feed to stay updated
    with forthcoming post. Thanks 1,000,000 and please keep up the gratifying work.

  2. Of course, start submitting your content to write-up directories. Going out and marketing your blog and building links to it is even better. People who read post can click to web page if they want.

What do you think?

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

English EN French FR Spanish ES
%d blogueurs aiment cette page :